Qui sommes-nous ?

OBJECTIFS ET FINANCEMENT


Pour assurer le fonctionnement de ses services et établissements, la Mutualité française Anjou-Mayenne utilise deux types de ressources financières, certaines acquises, d’autres allouées :

- Les ressources acquises :

. Elles émanent de l’activité générée par les magasins d’optique, les cabinets dentaires, les centres d’audioprothèse, les pharmacies, l’entreprise adaptée Arceau Anjou...
. Les éventuels excédents annuels entrent dans le résultat net acquis de la Mutualité et sont réinvestis dans les activités au service des mutualistes.

- Les ressources allouées :

. Allouées et donc non acquises à la Mutualité, elles proviennent des budgets de fonctionnement accordés par les organismes de contrôle et de tarification (ARS, Conseil général, CAF, Agence régionale de l’hospitalisation, Fond social européen, Agefiph notamment) dont dépendent la plupart des services mutualistes d’accompagnement à la personne (établissements et services pour personnes âgées et handicapées, structures d’accueil Petite enfance).
. Les résultats de ces activités restent sous le contrôle des tiers financeurs.

Permettre un meilleur accès aux soins pour tous

Accès géographique

L’une des caractéristiques du réseau de santé mutualiste est d’offrir un service de proximité. Cette volonté se traduit :
- soit par une recherche de maillage optimal du territoire.
Le réseau Opticiens Mutualistes est par exemple implanté dans 16 villes de Maine-et-Loire et de Mayenne.
- soit par un service rendu sur le lieu de vie de la personne.
Les professionnels du pôle Handicap, par exemple, se déplacent au domicile de la personne âgée déficiente sensorielle, dans l’entreprise où travaille le salarié déficient sensoriel ou dans l’établissement scolaire ordinaire fréquenté par l’enfant déficient sensoriel.

Accès tarifaires

Les tarifs pratiqués dans notre réseau de santé (notamment en optique, audioprothèse, dentaire, pharmacie) garantissent un reste à charge le plus bas possible pour les personnes. Cela a pour avantage d’influer sur les prix pratiqués par l’ensemble des professions de santé.

Offrir des services performants de qualité

Tous les services et établissements de la Mutualité française Anjou-Mayenne sont engagés dans des démarches d’amélioration continue de la qualité des prestations offertes. Les professionnels s’investissent notamment fortement dans la qualité de l’accueil, la sécurité de la prise en charge et l’individualisation de la réponse apportée. Des évaluations internes et externes permettent de mesurer le taux de satisfaction des personnes fréquentant le réseau de santé et ainsi d’intervenir en permanence sur des axes de progression.

Apporter des réponses innovantes à des nouveaux besoins sociaux, sanitaires ou sociétaux

Les modes de vie et les préoccupations de la société actuelle évoluent. Les besoins d’aujourd’hui nécessitent des réponses nouvelles. La Mutualité s’efforce d’offrir des réponses adaptées à ces nouveaux besoins.

Quelques exemples en basse vision ou troubles de l’audition :

Le constat

Peut-être moins visible que le handicap moteur, la déficience visuelle et auditive concerne cependant de nombreux jeunes et adultes, et avec le vieillissement de la population, de plus en plus de personnes âgées.

Les réponses récentes de la Mutualité

- Accès-cité : un service pour auditer et préconiser des adaptations en matière de handicap visuel ou auditif auprès des établissements accueillant du public.
- Accès-cité informatique : un service à domicile pour favoriser l’utilisation des nouvelles technologies pour les adultes déficients sensoriels mais aussi les personnes âgées en perte d’audition ou de vue.
- Le centre régional Basse vision et le centre régional des troubles de l’audition : deux établissements de soins de suite et de réadaptation pour permettre aux personnes déficientes visuelles ou auditives d’optimiser ou de maintenir leurs capacités sensorielles
- Le centre d’information et de conseil sur les aides techniques : une expertise sur les aides techniques pouvant faciliter le quotidien des personnes déficientes sensorielles


Quelques exemples en Petite enfance :

Le constat

La famille d’aujourd’hui a un nouveau visage : famille monoparentale, parents avec des horaires de travail atypiques, des trajets domicile/travail importants, des séjours en maternité de plus en plus court.

Les réponses récentes de la Mutualité

- des crèches à horaires souples : ouvertes tôt le matin, tard le soir, le samedi et même la nuit
- des crèches d’entreprise : pour pouvoir faire garder son enfant tout près de son lieu de travail
- Koala : un service de soutien auprès des jeunes parents à la sortie de maternité pour répondre à toutes leurs interrogations liées à leur enfant (le sommeil, l’alimentation…) ou éventuellement pour proposer la visite à domicile d’une auxiliaire de puéricultrice.
- des crèches ordinaires mais adaptées : un accueil prioritaire et adapté est mis en place pour les enfants porteurs de handicap.


Quelques exemples dans l’accompagnement des personnes âgées :

Le constat

Les personnes âgées conservent leur autonomie plus longtemps et aspirent à retarder leur entrée en maisons de retraite.

Les réponses récentes de la Mutualité

- le service Aînés Déficients sensoriels : un service pour adapter et sécuriser le domicile des personnes âgées rencontrant des difficultés visuelles ou auditives
- les habitats "Square des âges" : un ensemble de maisons ou d’appartements individuels adaptés aux personnes âgées et qui permettent de vivre en toute indépendance tout en bénéficiant de la sécurité d’un professionnel sur place pour la coordination d’un panel de services proposés.


Intégrer la prévention de la santé dans l’offre de service proposée

Dans les services de soins et d’accompagnement de la Mutualité française Anjou-Mayenne, l’axe "Prévention de la santé" fait partie intégrante du service proposé. Accompagnés par le service Prévention de la Mutualité française Pays de la Loire, les professionnels des services de soins et d’accompagnement mutualistes proposent ainsi des actions de sensibilisation à la santé auprès de leurs clients, patients, résidents ou usagers.