Notre réseau de santé

NOTRE ORGANISATION


Des activités réparties en 3 pôles

Les services de soins et d’accompagnement mutualistes de la Mutualité française Anjou-Mayenne sont organisés en 3 pôles d’activités. Ces pôles permettent de développer des expertises et des compétences internes autour de problématiques communes à un même domaine d’activité.

Un travail en réseau

Au sein du réseau Anjou-Mayenne
La diversité des activités exercées au sein de la Mutualité française Anjou-Mayenne offre aux professionnels salariés une ouverture pluridisciplinaire au bénéfice du service offert à la population.

Quelques exemples :

- les opticiens mutualistes et les audioprothésistes mais aussi les personnels des résidences mutualistes pour personnes âgées travaillent en étroite relation avec les professionnels de la déficience visuelle et auditive pour mieux accompagner les personnes ayant des difficultés de la vision ou de l’audition qui fréquentent leurs établissements.

- les opticiens mutualistes viennent en renfort aux personnels de la petite enfance pour sensibiliser les parents à la protection solaire de leurs enfants.

- les personnels du champ du handicap (déficience auditive, déficience visuelle et lésion cérébrale) travaillent en commun sur des problématiques liées à l’accompagnement de la personne en situation de handicap.


Au sein du réseau interrégional
Aux côtés d’autres organismes mutualistes du grand ouest réunis au sein d’Harmonie Services Mutualistes, les services de soins et d’accompagnement de la Mutualité française Anjou-Mayenne constituent un réseau de santé fort de plus de 350 établissements et services. Ensemble, ils développent des expertises communes, en matière de démarche qualité par exemple.

Au sein du réseau national
Les services de soins et d’accompagnement de la Mutualité française Anjou-Mayenne sont également organisés en réseaux professionnels propres à la Mutualité française. Ces réseaux nationaux mutualistes favorisent une mutualisation d’outils techniques et un échange d’expertise à l’échelon national (qualité des soins, sécurité sanitaire...).