PHARMACIE
Cholet

Bio ou non ?

Les produits cosmétiques issus de l’agriculture biologique ont une place de plus en plus importante à la pharmacie mutualiste. Vous trouverez dans nos rayons plusieurs gammes répondant à ces critères : Sanoflore, Weleda.

Comment reconnaître un produit cosmétique bio ?

Deux logos, BIO (le vert) et ECO (le bleu), présents sur les emballages, sont un gage de qualité et de respect de la charte élaborée par l’association professionnelle de cosmétique écologique et biologique, Cosmebio.

JPEG - 16.4 ko

Pour afficher le label BIO, le produit cosmétique doit répondre au cahier des charges suivant :

. 95% minimum du total des ingrédients utilisés sont d’origine naturelle
. 10% minimum des ingrédients du produit fini sont certifiés bios
. 95% des ingrédients végétaux sont issus de l’agriculture biologique

JPEG - 16.1 ko

Pour afficher le label ECO, le produit cosmétique doit répondre au cahier des charges suivant :

. 95% minimum du total des ingrédients utilisés sont d’origine naturelle
. 5% minimum des ingrédients du produit fini sont certifiés bios
. 50% des ingrédients végétaux sont issus de l’agriculture biologique

Les produits BIO ou ECO sont garantis sans paraben, sans phénoxyéthanol et sans parfum de synthèse. Ils ne sont pas testés sur les animaux et sont respectueux de l’environnement.

JPEG - 43.7 ko

Vous pourrez également trouver le logo ECOCERT sur les emballages de vos produits cosmétiques. Référence de la certification bio dans le monde, ECOCERT est un organisme de contrôle et de certification française. Les certificats qu’il délivre sont régulièrement contrôlés.

Comment reconnaître un produit cosmétique naturel ?

GIF - 13.6 ko

Initié en 2001, le logo BDIH est la marque de contrôle des produits cosmétiques naturels. Le BDIH est une association allemande qui a développé une directive pour les cosmétiques naturels contrôlés.
On entend par produits cosmétiques naturels, des produits qui utilisent comme substances naturelles, par exemple, des huiles, graisses et cires végétales de grande qualité, des extraits d’herbes, des eaux de fleurs ou des huiles et arômes essentiels, autant que possible de culture biologique contrôlée ou de cueillette sauvage contrôlée.

Pour en savoir plus, nous vous proposons un article publié par la revue Pharmélia : « La cosmétique bio ».